Website Ribbon

Féminin au masculin

Suite à la réflexion lancée par le Modérateur sur l'emploi au féminin, je me permets d'apporter ma pierre à l'édifice!

Je fais actuellement un Master en Techniques de Production et d'Information. C'est un peu déroutant pour ceux qui me connaissaient au collège et au lycée: en effet ma grande passion était la biologie (à côté du dessin). Pas que j'aie toujours brillé dans cette matière, non, juste qu'elle m'attirait plus que les autres.

Après mon bac, j'ai eu du mal à m'orienter, et j'ai choisi de privilégier une formation franco-allemande. Je n'avais pas vu que l'option de cette filière était déterminée dès le départ, et pensait, comme pour la flière généraliste, pouvoir choisir mon option en quatrième année. Je faisais en effet les yeux doux à l'option "Ingénierie Biologique et Médicale", qui venait d'ouvrir ses portes.

Quatre ans après, je me dis que j'aurais du lire plus précisément le descriptif de la filière, au lieu de dire "oui" juste à la mention "deux années en allemagne plus double diplôme".
Je ne le regrette pas tellement, la formation me plait dans le sens ou je suis à l'aise du côté de l'aspect franco-allemand. Je me suis quand même trompée de secteur, et je me demande ou tout cela va me mener.

Je passe d'un domaine plutôt féminin en terme d'emploi (secteur biologie/chimie/médical) à un secteur essentiellement masculin: la production. Ce n'est pas un domaine très attirant pour les femmes: chaines de production, robots, charges lourdes, bruit. Certaines y sont à l'aise, ce qui est sûr c'est qu'en tant que femme il ne faut pas se laisser marcher sur les pieds. Faire ses preuves. Montrer que l'on est capable de la même chose qu'un homme, et même en faire plus pour un petit bout de reconnaissance.

Je n'ai jamais été attirée par tout ça: je n'avais jamais vu de chaine de production, n'avais jamais éprouvé le besoin de savoir comment les produits que j'utilise au jour le jour sont fabriqués. Les robots? Oui c'est fun de les programmer, c'est vrai. La mécanique... ne m'en parlez pas. Et je n'ai pas non plus cette perpétuelle envie combative de faire mes preuves et montrer ce que je vaux dans ce secteur.

En fait, je crois que je vais continuer dans la recherche, plutôt. Ce domaine n'est pas plus féminin que la production, un chercheur femme aura toujours du mal à être crédible face à un homologue masculin, à moins d'une découverte révolutionnaire elle aura moins de crédits (entendez "sous"). Mais au moins c'est un domaine ou je me sens à l'aise, même si les mentalités sont un peu vieux jeu et machistes: faudra juste que je m'adapte un peu plus au moule. En contrepartie, je pourrais mener mes recherches au calme, décidant moi même de leur direction (dans la mesure de mon champ d'action, qui s'agrandira en fonction de mon expérience), défendre mes idées.

Et au moins, je sais que la recherche me passionne depuis toute petite: j'ai toujours trouvé assez féminin cette curiosité dévorante, cette démarche de chercher, trouver, décortiquer les mécanismes, voir ce qui se passe dans l'infiniment petit ou bien l'infiniment grand.

6 vox populi:

guiguilap a dit…

Vraiment, je suis sûr que tu vas réussir à t'affirmer ! Tu es douée, et en plus un caractère fort !

Aratta a dit…

@Guiguilap: certes, mais comme le domaine ne me plait pas tant que ça, j'en ai moins l'envie

~marion~ a dit…

Coucou Aratta,

c'est intéressant ta vision des choses. J'ai moi aussi eu un peu de mal au début de la formation lorsque je me suis rendue-compte qu'il faudrait en autres calculer des torseurs et faire du fraisage. Et puis finalement je suis tombé dans la R&D informatique industrielle un peu par hasard, guidée par mes stages. Comme quoi les études sont simplement là pour te donner un support et t'accompagner dans une voix qui sera déterminée par les rencontres que tu feras pendant celles-ci.

À propos de la recherche, j'ai comme l'impression que ton stage au CEA t'a bien plu;) Essaie tout de même de t'intégrer le plus rapidement dans le monde de l'entreprise, même pour y faire de la recherche, car les thésards pur et dur ont souvent du mal à se retourner vers le privé lorsqu'ils ont passé 6 ans dans un labo de recherche et veulent tout compte fait gagner un peu d'argent.

Bon j'arrête mon roman, bonne journée!
Marion.

Flav a dit…

Merci de ta contribution au débat, ton témoignage est très intéressant. Je l'ajoute au plus vite à la synthèse et à la liste des participants ;-)

Pour ce qui est de la recherche, tu as raison de te réorienter si la production ne te plait pas. Mieux vaut le faire tout de suite !

Dans un domaine pas si éloigné du tien que cela, je te conseille ce blog :
http://duvernoisevelyne.blog.rhonealpesjob.com/

Il s'agit du blog emploi d'une ingénieure bio-informaticienne, peut-être t'intéressera-t-il ?

Aratta a dit…

@Marion: merci pour ton roman ;) Oui en effet mon stage au CEA m'a beaucoup plu, ce qui était intéressant dans le labo ou j'étais, c'est que les thésards justement après la fin de leur thèse partaient souvent dans le privé (Areva, EDF). Donc je ne me fais pas trop de soucis de ce côté là ;)

Bonne journée à toi aussi!!!

@Flav: Merci our l'ajout à la synthèse et à la liste des participants, je vais également jeter un oeil sur le blog que tu me conseilles!

disa a dit…

AV,無碼,a片免費看,自拍貼圖,伊莉,微風論壇,成人聊天室,成人電影,成人文學,成人貼圖區,成人網站,一葉情貼圖片區,色情漫畫,言情小說,情色論壇,臺灣情色網,色情影片,色情,成人影城,080視訊聊天室,a片,A漫,h漫,麗的色遊戲,同志色教館,AV女優,SEX,咆哮小老鼠,85cc免費影片,正妹牆,ut聊天室,豆豆聊天室,聊天室,情色小說,aio,成人,微風成人,做愛,成人貼圖,18成人,嘟嘟成人網,aio交友愛情館,情色文學,色情小說,色情網站,情色,A片下載,嘟嘟情人色網,成人影片,成人圖片,成人文章,成人小說,成人漫畫,視訊聊天室,性愛,a片,AV女優,聊天室,情色

Copyright © 2008 - Life in Munich - is proudly powered by Blogger
Smashing Magazine - Design Disease - Blog and Web - Dilectio Blogger Template