Website Ribbon

La réunification: Gateaux Nantais à la Rote Grütze

Aujourd'hui, nous sommes le 3 octobre, jour férié ici car célébrant la fête nationale allemande.

Pour cette grande occasion, toutes les Knödelettes, emmenées par Marion, vont vous concocter des billets, tout au long de la journée, sur le thème de la Réunification.

En effet, le 3 octobre célèbre la réunification de l'Allemagne en 1990, après qu'elle ai été pendant de si longues années séparées entre l'Allemagne de l'est et l'Allemagne de l'ouest.

J'ai fais mon lycée ainsi que mon collège au Lycée franco-allemand de Buc, chaque année nous fêtions cette date du 3 octobre. On attendait avec impatience le moment de la cantine, pour voir si, comme certaines années, on aurait droit à une forêt noire, ou toute autre spécialité.

Cette fête du 3 octobre, dans le sens "réunification", n'avais pas tout son sens avant que j'entre au lycée: en effet, on se focalisait plus sur la partie "2eme Guerre mondiale", chaque année apportant son lot de livres, de films et de témoignages sur les camps et les ghettos. Au bout de quatre années, on arrive un peu à saturation... (je ne veux pas susciter de polémique: j'ai bien conscience que ça a été une horreur, un enfer, j'ai vu des images qui me poursuivent parfois encore, été dans des camps en ayant l'impression que le vent hurle et gémis... à partir d'une certaine dose d'horreur, au bout de quatre années, on a tout simplement envie de passer à autre chose.)

Au lycée, on a donc agréablement échangé la seconde guerre mondiale contre l'allemagne de l'est (je vous rassure, un des livres à mon programme du bac parlait quand même du ghetto de Warschau). L'étude de ce régime, pendant deux ans, m'a fascinée. Non que je sois en accord avec ce régime, non que je sois communiste. J'ai encore du mal à l'expliquer, mais je me suis vraiment lancée à fond dans cette étude, obtenant mes meilleures notes en allemand de toute ma scolarité :)

Je vais vous éviter un laïus sur la DDR (Deutsche Demokratische Republik), sur l'ingéniosité de ses habitants pour contourner le régime, sur les politiques, sur les expérimentations sur les enfants, sur les manifestations organisées (comme encore aujourd'hui en russie), sur les grèves ouvrières... vu que le thème est la réunification, cette réunification qui a apporté tant d'espoirs à l'est, et tant de mécontentement à l'ouest.

Les disparités sont encore là en allemagne, le mur de berlin existe toujours dans les têtes: on parle souvent de "Mauer im Kopf". J'étais toute petiote quand cet évènement s'est passé, je n'en ai aucun souvenir, heureusement que les médias perdurent.

Pour apporter ma pierre à l'édifice, je vous ai concoté... une réunification franco-allemande, vu que je baigne dans cette atmosphère franco-allemande depuis le CM2.

Au menu, Petits Gateaux Nantais à la Rote Grütze! (eh oui, j'ai des racines par là bas ;) )

Je les ai fait sous forme de petits muffins, mais par souci de practicité je vous donne la recette originale, transmise de grand mère en petite fille, qui se fait donc dans un moule à gateau "classique".

  • 225g de sucre en poudre
  • 210g de poudre d'amandes
  • 200g de beurre
  • 600g de farine
  • 3 oeufs
  • 2 verres à liqueur de rhum
  • sel

Ramollissez le beure, travaillez le avec le sucre. Ajoutez les amandes et les oeufs battus progressivement, puis la farine et le premier verre de rhum. Mélangez bien. Beurrez un moule et mettez la pâte à four modéré (190°) pendant 45 minutes. Sortez le gateau du four et imbibez le avec le 2eme verre de rhum. Laissez refroidir et démoulez.
Pour un vrai gateau nantais, servez avec de la compote de pommes!!

Moi j'ai apporté une petite modification: j'ai fourré les petits gateaux de Rote Grütze, et leur ai ajouté un glaçage au Rote Grütze.

Pour d'autres récits knödellesques réunificateurs, n'hésitez pas à faire le tour des Knödel!

14 vox populi:

Max Schleiffer a dit…

Miam ! Un vrai régal, en plus tu es généreuse, tu mets la recette :) ps : sympa le petit point historique que tu nous sert en entrée ;)

Aratta a dit…

En plus la recette en elle même est facile (héhé hier soi j'ai été bien aidée en plus! Mais le gros des gateaux est pour aujourd'hui, un petit Kaffe Kuchen franco-allemand ;) ).

~marion~ a dit…

Quelle histoire! C'est très intéressant d'avoir ton point de vue sur cet épisode de l'histoire, toi qui a baigné dans cette atmosphère franco-allemande pendant des années. J'imagine que tu as vu le film "La vie des autres", moi j'ai adoré et j'espère que les scénaristes allemand ne s'arrêteront pas de raconter cette histoire de manière plus ou moins romancée.

T'as une cuisine perso ou une cuisine d'étage?? Je n'arrive pas à distinguer sur les photos... Merci en tous cas d'avoir joué le jeu et de nous proposer des gourmandises bi-culturelles :-)

Aratta a dit…

Non, je n'ai pas vu ce film, mais il m'intéresse bien! Je suis un peu en retard niveau culture cinématographique, du coup il y a énormément de films que j'ai envie de voir, du coup je n'ai jamais assez de temps!!

Sinon, j'ai une cuisine d'étage: c'est pratique car le plan de travail est assez grand, et le four est à côté: pas besoin d'aller dans le GAP.

Et de rien, j'aime beaucoup me prêter à ce genre de jeux ;)

Flo Bretzel a dit…

Buc! mais nous étions voisines!

Little Cat a dit…

Miam sympa cette recette!!! Ah oui c'est bien vrai que le mur est encore dans les tete. J'ai fait un an d'assistanat en Baviere et l'annee suivante en Thuringe pour voir la difference entre les "deux Allemagne" Ben franchement j'ai senti une nette difference de mentalité... C'est très interessant de voir les gens dire "Nach der Wende"-"vor der Wende"... et les differents avis sur le communisme...

Aratta a dit…

@Flo: eh ben, le monde est bien petit!!! Entre Marion qui a fait la même école d'ingénieur que moi et toi à Buc!! Mais je n'habitais pas à Buc par contre ;)

@Little Cat: oui en effet! J'ai eu des corres des deux allemagnes, et c'est assez saississant la différence de mentalité et même de style de vie!

Meringuette a dit…

J'aurais bien aimé pouvoir bénéficier d'un enseignement franco-allemand: ça m'aurait permis de moins galérer les premiers temps ici!

La recette a l'air super sympa!!
Je note, je note ;-)

Aratta a dit…

J'avouerai avoir eu beaucoup de chance :)
C'est quand même grâce à cet enseignement franco-allemand que je suis ici, je ne voulais plus quitter le franco-allemand ;)

Lisanka a dit…

Je ne connaissais pas ton blog, il est chouette. Tout ce que tu écris me parle car j'ai vécu en allemagne et suivi un cursus franco-allemand!
Tu vis où en allemagne?
A la prochaine,
Lisanka

JvH a dit…

Je suis moi aussi fascinée par l'histoire de la DDR, qu'on connaît beaucoup moins. Mon chéri, qui est allemand, m'a dit qu'il a eu des cours sur l'holocauste et le nazisme pendant toute sa scolarité, mais qu'on ne parlait jamais de la DDR, c'était "les autres" (expression que j'entends encore de temps en temps à Berlin!).

Aratta a dit…

@Lisanka: Je vis à Munich ;) t merci pour le compliment!!

@JvH: en effet, je trouve aussi dommage que cette partie de l'histoire allemande soit aussi occultée!!

Les joues roses... a dit…

Miam ! Décidemment j'ai beaucoup de recettes à essayer depuis hier !
Va falloir faire chauffer les casseroles !

Aratta a dit…

@les joues roses: je serais bien incapable de faire chauffer mes aiguilles ;)

Copyright © 2008 - Life in Munich - is proudly powered by Blogger
Smashing Magazine - Design Disease - Blog and Web - Dilectio Blogger Template